Qui est le Collège Antithétique ?

Depuis les années 1960 se structure principalement en France, mais aussi dans d’autres pays, un réseau informel de correspondants spécialisés. Ce réseau initialement né du besoin d’étudier discrètement les complexes affaires dites « UMMO » a aujourd’hui sa propre dynamique.

Ces correspondants sont physiciens, atomiciens, mathématiciens, astrophysiciens, cosmologistes, parascientifiques, théologiens, philologues(*), biologistes, exobiologistes, philosophes, historiens, sociologues, ethnologues, entrepreneurs, financiers, enseignants, docteurs, élus, militants politiques, militaires et policiers..

(*) La philologie est l’étude de l’origine des langues et des mots.

Ces experts dans leurs domaines partagent leurs travaux et réflexions presque essentiellement par voie postale. C’est pour eux la garantie de la confidentialité de leurs échanges.

Le Collège Antithétique est ainsi une proposition pour rendre public une partie du travail actuellement réalisé à titre privé et informel par ces spécialistes. C’est le projet de fonder un Think tank autour de ce réseau de correspondants spécialisés. Pour penser les droits et les devoirs de l’Homme.

Initié par Alexandre MOREAU, entrepreneur francilien, le succès du Collège Antithétique dépendra de la volonté de ces correspondants d’y contribuer. Sans cela il demeurerait une éphémère tentative. Les échanges entre ces membres demeureraient alors confidentiels, réservés à un cadre privé.

Cliquez sur le suivant lien pour contacter le Collège Antithétique.

Pourquoi antithétique ?

Antithétique signifie « qui contient une contradiction ». L’objectif est ainsi de penser les droits en contradiction avec les devoirs de l’Homme. Mais aussi de penser les devoirs en contradiction avec les droits de l’Homme.

En rupture avec les principaux paradigmes de nos contemporains, le terme antithétique vient aussi qualifier pour cette raison nos positions qui sont essentiellement libérales, évolutionnistes (conservatrices) et antinucléaires (civil et militaire).

Peinture d’Eugène DELACROIX, la lutte de Jacob avec l’ange, 1861 / Wikimedia Commons