Le Quotient Intellectuel (QI) d’Einstein était-il signifiant ?

Docteur ès sciences Jean-pierre Petit

Nul n’est jamais parvenu à apporter la preuve que le très fort Quotient Intellectuel d’Einstein serait à l’origine des « deux seules découvertes de sa vie ».

Si des individus qui ont un QI très significativement inférieur à celui d’Einstein sont capables de comprendre la théorie de la relativité inventée par Einstein, n’est-ce pas la preuve ou du moins l’indice que de tels individus auraient aussi été capables de la découvrir ?

Il serait intéressant de déterminer le QI minimum qu’il faut pour comprendre la théorie de la relativité, c’est plutôt dans ce sens là qu’il faudrait je crois prendre la question du QI.

Faire des découvertes avec un QI moyen ?

Des individus qui ont un QI tout à fait moyen parviennent à faire des découvertes tout à fait extraordinaires.

Prenez par exemple le Docteur ès sciences Jean-pierre Petit (en photo en tête de l’article), ancien directeur de recherches au CNRS, qui selon ses dires aurait un Quotient Intellectuel tout à fait moyen et qui malgré cela a découvert que selon ses dires la théorie des trous noirs serait mathématiquement incohérente, alors même que cette théorie ne serait pas conforme aux observations et selon ce passionnant vidéo-montage pédagogique de 5h22 qu’il vient de mettre en ligne : LES TROUS NOIRS N’EXISTENT PAS. A leur place des objets subcritiques, les « PLUGSTARS » (le Docteur ès sciences Jean-pierre Petit n’ayant pas encore inventé la traduction française du mot « PLUGSTARS » qu’il vient d’inventer, nos amis canadiens devraient se pencher sur la question).

Le QI d’un Homme est-il connaissable ?

Si la plupart des Hommes qui mentent sur leur QI le font par orgueil et vanité pour faire croire qu’ils auraient un QI plus élevé qu’en réalité, il se trouve aussi d’autres Hommes qui mentent de la même façon sur leur QI, mais pour faire croire eux qu’ils auraient un QI plus faible qu’en réalité !

C’est ainsi par militantisme « anti-eugéniste » pour protéger les plus faibles, pour que ceux qui ont un faible Quotient Intellectuel ne soient pas euthanasiés, par humilité, pour mieux parvenir à s’intégrer à la communauté humaine, voire par conditionnement social et culturel ou encore par provocation, rébellion ou défi adressé à l’intelligence de leurs contemporains, que certains individus lors de tests de QI dès l’école puis dans le monde professionnel, s’arrangent pour volontairement donner de mauvaises réponses aux tests de QI afin qu’ils apparaissent comme ayant un QI plus faible qu’en réalité.

Ainsi, l’Homme ayant la capacité de mentir et de volontairement donner de mauvaises réponses aux tests de QI selon plusieurs mobiles possibles, le QI maximum réel d’un Homme n’est pas toujours connaissable.

Nous pouvons ainsi par exemple légitimement soupçonner le Docteur ès sciences Jean-pierre Petit ci-dessus évoqué de pouvoir potentiellement faire partie de ces individus qui mentent sur leur Quotient Intellectuel et qui nous font croire qu’ils ont un QI plus faible qu’en réalité. Tout directeur de recherches au CNRS qu’il fut et tout génie qu’il est, c’est donc par humanisme, par souci de ne pas laisser croire aux individus qui auraient un QI moyen que les sciences ne leurs seraient pas accessibles et peut-être aussi par provocation à l’endroit d’une élite technocratique alors qu’il vient lui, « enfant de la balle », d’un milieu modeste, que l’on peut soupçonner le Docteur ès sciences Jean-pierre Petit de mentir sur son QI qui malgré ses dires pourrait donc être exceptionnellement élevé.

Avoir le souci de ne pas dévaloriser les individus ayant un faible QI ou un QI moyen, c’est déjà leur permettre d’exploiter au maximum les possibilités que leur offre leur QI et de potentiellement le faire ainsi progresser. C’est pour préserver la confiance en eux des individus ayant un QI moyen, que des individus à fort QI peuvent mentir au point de faire croire qu’ils ont eux-mêmes un QI moyen.

Qu’est-ce que l’intelligence ?

Citation attribuée à Emmanuel Kant, mais sans certitude, la source originelle de cette même citation n’étant pas retrouvée.

Le QI, un des facteurs de l’intelligence ?

S’il est ainsi vrai que nul n’est jamais parvenu à apporter la preuve que ce serait le très fort QI d’Einstein qui lui aurait permis de faire ses découvertes, il n’en demeure donc pas moins que l’on peut soupçonner qu’une habileté plus grande que la moyenne à construire des représentations mentales logiques complexes, abstraites et notamment géométriques, spatiales et temporelles, que mesure partiellement un test de QI, puisse dans certaines conditions, participer à l’émergence d’idées neuves ou de découvertes.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.