Mortalité et blessures induites par les vaccins contre le covid-19

La pharmacovigilance est la grande absente des débats sur les vaccins contre le covid-19. Les effets indésirables les plus graves de la vaccination contre le covid-19 sont ainsi oubliés. Une évaluation de la balance bénéfice/risque au cas par cas ne serait-elle pas préférable à une vaccination de masse ?

Les données de la pharmacovigilance

Laurent MUCCHIELLI (sociologue, directeur de recherche au CNRS), Hélène BANOUN (pharmacien biologiste, PhD, ancienne chargée de recherches à l’INSERM), Emmanuelle DARLES (maîtresse de conférences en informatique à Aix-Marseille Université), Éric MENAT (docteur en médecine, médecin généraliste), Vincent PAVAN (maître de conférences en mathématique à Aix-Marseille Université) & Amine UMLIL (pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier, unité de « pharmacovigilance/CTIAP (centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques)/Coordination des vigilances sanitaires » du Centre hospitalier de Cholet), proposent une analyse des données de la pharmacovigilance, encore accessible sur « Wayback Machine » et anciennement publiée sur Mediapart :

http://web.archive.org/web/20210804062439/https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/300721/la-vaccination-covid-l-epreuve-des-faits-2eme-partie-une-mortalite-inedite

Les conclusions de cette étude

Cette étude fait apparaître qu’en France, selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), il y aurait jusqu’à 3,7 morts pour 100000 vaccinés contre le covid-19 et plus encore de blessés.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.